Les Prothèse mammaires

 

  • Hypotrophie et  mise en place de Prothèses

Le but est d’augmenter le volume de votre sein grâce à la mise en place d’une prothèse. Elle  pourra être associée à un geste sur la peau lorsqu’il existe une ptose de façon à remonter le sein et repositionner le mamelon.

 
Cette intervention s’adresse aux femmes qui trouvent leur poitrine trop petite.
2 cas doivent être distingués:
- La jeune femme dont la glande mammaire ne s’est jamais développée à l’adolescence: les seins sont alors de petite taille et suspendus
- La femme dont la poitrine s’est suffisamment développée à l’adolescence mais qui a subi une perte de volume de sa poitrine suite à un amaigrissement ou à une grossesse: il existe alors  un excès de peau avec un aspect vidé, parfois même légèrement tombant des seins
     
  • Les implants mammaires

Toutes les prothèses mammaires actuelles sont soit en gel de silicone sous remplies de sérum physiologique. Le nouveau gel de silicone est un gel « cohésif », c'est-à-dire qu’en cas de rupture il reste compact et ne risque pas de diffuser, et c'est le type d'implant que je pose à mes patientes


Les implants mammaires diffèrent par :
- leur volume (qui conditionne la taille du bonnet)
- leur projection (plus ou moins haute, pour un aspect plus ou moins bombé)
- leur forme: ronde ou anatomique.
- leur texture :plus ou moins ferme, lisse ou texturé
  • Comment se fait le choix ?

Il est indispensable de bien définir lors de la consultation le résultat que l’on souhaite obtenir car c’est à partir de lui que se fera le choix du type de prothèse mammaire et de la technique.

  Implant sous le muscle pectoral :
Effet plus naturel, moins de risque de coque, implant mammaire moins palpable au toucher, mais plus douloureux ; à privilégier chez les patientes ayant peu de glande mamaire.
 
Implant sous la glande mammaire :
Effet moins naturel, plus de risque de coque, mais moins douloureux ; à réserver aux petites augmentations chez les femmes ayant déjà de la poitrine.
 
Implant  en deux plans :
Une nouvelle technique permet aujourd'hui de diminuer considérablement les douleurs post-opératoires et de supprimer les déformations du sein observées lors de la contraction du muscle pectoral. 
  Les implants mammaires diffèrent par :
- leur volume (qui conditionne la taille du bonnet)
- leur projection (plus ou moins haute, pour un aspect plus ou moins bombé)
- leur forme: ronde ou anatomique.
- leur texture :plus ou moins ferme, lisse ou texturé

Il est indispensable de bien définir lors de la consultation le résultat que l’on souhaite obtenir car c’est à partir de lui que se fera le choix du type de prothèse mammaire et de la technique.

  Implant sous le muscle pectoral :
Effet plus naturel, moins de risque de coque, implant mammaire moins palpable au toucher, mais plus douloureux ; à privilégier chez les patientes ayant peu de glande mamaire.
 
Implant sous la glande mammaire :
Effet moins naturel, plus de risque de coque, mais moins douloureux ; à réserver aux petites augmentations chez les femmes ayant déjà de la poitrine.
 
Implant  en deux plans :
Une nouvelle technique permet aujourd'hui de diminuer considérablement les douleurs post-opératoires et de supprimer les déformations du sein observées lors de la contraction du muscle pectoral. 
  Les implants mammaires diffèrent par :
- leur volume (qui conditionne la taille du bonnet)
- leur projection (plus ou moins haute, pour un aspect plus ou moins bombé)
- leur forme: ronde ou anatomique.
- leur texture :plus ou moins ferme, lisse ou texturé
  • Voie d'abord
 - axillaire : douloureuse car le muscle est décollé sur toute sa longueur - sous l’aréole : moins douloureuses, cicatrisation rapide et de bonne qualité elle ne peut étre réalisée que lorsque l'aréole est assez large. - sous le sein (dans le pli du sein) :c'est la voie d'abord la plus utilisée
 
- axillaire : douloureuse car le muscle est décollé sur toute sa longueur - sous l’aréole : moins douloureuses, cicatrisation rapide et de bonne qualité elle ne peut étre réalisée que lorsque l'aréole est assez large. - sous le sein (dans le pli du sein) :c'est la voie d'abord la plus utilisée
Suites post operatoires

Anesthésie générale de 1h 30 environ Hospitalisation de 24 heures ou intervention en ambulatoire Les premières heures qui suivent l’intervention sont généralement marquées par des douleurs assez importantes qui nécessitent au début des calmants par voie veineuse puis par voie orale à votre domicile pendant 3 à 10 jours. Il ne faut pas soulever les bras ni porter de charges lourdes les 10 premiers jours. Ne pas conduire pendant 15 jours. Le 1er mois, un soutien gorge de contention est necessaire Une semaine de repos complet est souhaitable. L’aspect définitif sur le volume et sur la forme est obtenu en 2 à 3 mois.
Anesthésie générale de 1h 30 environ Hospitalisation de 24 heures ou intervention en ambulatoire Les premières heures qui suivent l’intervention sont généralement marquées par des douleurs assez importantes qui nécessitent au début des calmants par voie veineuse puis par voie orale à votre domicile pendant 3 à 10 jours. Il ne faut pas soulever les bras ni porter de charges lourdes les 10 premiers jours. Ne pas conduire pendant 15 jours. Le 1er mois, un soutien gorge de contention est necessaire Une semaine de repos complet est souhaitable. L’aspect définitif sur le volume et sur la forme est obtenu en 2 à 3 mois.

       

La ptose mammaire se définit comme la chute et le déroulement du sein. La poitrine est trop basse et déshabitée dans sa partie supérieure. Une ptose peut exister d'emblée ou survenir après un amaigrissement important. Le plus souvent, cependant, c'est à la suite des grossesses que le volume mammaire diminue et que la ptose apparaît. La ptose peut être isolée ou associée à une hypertrophie ou à une hypoplasie mammaire qui seront également corrigées dans le même temps opératoire. La musculation du thorax n'a aucune influence sur la chute des seins et le seul remède actuel est la chirurgie



     
     
     
     
  La chirurgie du mamelon ombiliqué ou invaginé consiste à corriger l'aspect du mamelon en le faisant ressortir vers l'extérieur. Cette malformation mammaire peut toucher l'un ou les deux seins et peut empecher l'allaitement Le mamelon ombiliqué ou invaginé peut être présent à la naissance, ou la conséquence d'une infection ou d'une chirurgie du sein. Les canaux galactophores qui mènent au mamelon sont trop courts et tirent le mamelon vers l'intérieur. La chirurgie du mamelon ombiliqué est une chirurgie simple qui se pratique sous anesthesie locale en ambulatoire
     
     
Plus dans cette catégorie : « Les réductions mammaires Ptose »

Augmentation mammaire

Dr Karim Bouzid est spécialiste dans les domaines suivants : Hymenoplastie, Abdominoplastie et Augmentation mammaire sur le portail Estheticon.fr.

© 2013  Cabinet Docteur BOUZID Karim. All Rights Reserved..